Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des écologistes russes au secours d'une tigresse orpheline et affamée

Publié le par SABAKA

 

 
11:43 | 29/ 01/ 2008
 

VLADIVOSTOK (Russie), 29 janvier - RIA Novosti. Une jeune tigresse de Sibérie, orpheline et souffrant de faim, a été hospitalisée par des écologistes qui l'ont découverte dans la taïga de l'Extrême-Orient russe.

"La tigresse, âgée de 5 à 6 mois selon des spécialistes, a été transportée dans le centre local de réhabilitation des animaux sauvages situé à Razdolnoïe, dans le territoire du Primorié. Le petit carnassier était épuisé, car il n'avait rien mangé depuis longtemps", a expliqué à RIA Novosti un responsable de l'inspection locale du ministère russe des Ressources naturelles chargée de la protection des animaux.

Les vétérinaires ont prescrit à l'animal un traitement anti-inflammatoire: son menu est accompagné d'antibiotiques, de glucose et de vitamines nécessaires au renforcement du système immunitaire.

"L'état de la tigresse est moyennement grave. Elle a recommencé à s'alimenter, mais elle est encore trop faible. Le risque est grand que la petite ne survive pas", a précisé l'interlocuteur de RIA Novosti.

Les écologistes ne sont pas parvenus à retrouver la mère de la tigresse qui serait vraisemblablement tombée entre les mains de braconniers, car les femelles adultes n'abandonnent jamais leurs petits.

Depuis le début de 2007, sept petits tigres orphelins ont été découverts dans la taïga de l'Extrême-Orient, dont cinq ont été hébergés par des zoos russes et étrangers et deux autres, un mâle et une femelle découverts en décembre dernier, n'ont pas pu êtres sauvés.

Le tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) est inscrit dans le Livre rouge international. Selon des chercheurs, il ne reste plus qu'environ 450 spécimens dans le territoire du Primorié et dans le sud du territoire de Khabarovsk, en Extrême-Orient russe. Selon l'inspection chargée de la protection des animaux, au moins 10 tigres ont été tués depuis 2006 par des braconniers dans le territoire du Primorié. La peau des tigres est très appréciée dans les pays asiatiques, et certaines parties de leurs corps sont utilisées dans la médecine orientale traditionnelle.

Commenter cet article