Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un ex-responsable tchétchène inculpé de complicité du meurtre d'Anna Politkovskaïa

Publié le par SABAKA

Un ancien responsable de l'administration locale en Tchétchénie a été inculpé pour complicité dans l'assassinat de la journaliste russe Anna Politkovskaïa, a fait savoir vendredi son avocat.

Chamil Bouraïev, qui a été arrêté la semaine dernière au volant de sa voiture à Moscou, a été inculpé pour "complicité dans un assassinat" par le procureur général, a déclaré son avocat Piotr Kozakov, sans fournir de plus amples détails.

Le parquet ne pouvait être joint dans l'après-midi pour commenter cette information.

Chamil Bouraïev a dirigé le district d'Achkoï-Martan pendant huit ans jusqu'en 2003. A l'époque, il avait été remercié par le président tchétchène de l'époque, Akhmad Kadyrov. Bouraïev a également brigué la présidence de la région.

Selon le procureur général de Russie Iouri Chaïka, le meurtre d'Anna Politkovskaïa, le 7 octobre 2006, était l'oeuvre d'un commando de la mafia tchétchène spécialisé dans les assassinats sur commande. Des officiers des services de sécurité dont le FSB (ex-KGB) sont soupçonnés d'avoir fourni les informations nécessaires à l'exécution.

Une dizaine de suspects ont été arrêtés, dont un ancien membre du FSB, le colonel Pavel Riaguzov.

Le procureur général n'a pas divulgué l'identité des personnes arrêtées, mais a déclaré que Mme Politkovskaïa connaissait la personne qui a ordonné son assassinat et l'avait rencontrée.

Le quotidien "Komsomolskaïa Pravda" a affirmé la semaine dernière que Bouraïev a été arrêté sur la base d'informations selon lesquelles le colonel lui aurait transmis l'adresse de la journaliste.

Journaliste réputée, Anna Politkovskaïa s'était attirée les foudres du Kremlin en dénonçant inlassablement les assassinats, tortures et exactions diverses perpétrés par des soldats russes en Tchétchénie. Elle n'épargnait pas non plus l'homme fort de la Tchétchénie Ramzan Kadyrov, nommé président en mars avec l'appui de Moscou. Kadyrov a démenti toute implication.

© La Presse Canadienne, 2008

Commenter cet article