Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les troupes russes ont "détruit leurs poteaux sur la ligne de Poti-senaki"

Publié le par SABAKA


Российские миротворцы


Les conciliateurs russes ont "détruit leurs poteaux sur la ligne de Poti-senaki et ont laissé le territoire de Géorgie à la suite d'arrangements atteints entre les présidents de la Russie et la France par Dmitry Medvedevym et Nikolya Sarkozi du 8" septembre. Ils ont informé au sujet de lui aujourd'hui dans Ministère russe d'Affaires Étrangères.
Сделано это на два дня раньше срока, установленного в договоренностях Медведева - Саркози
Il est fait pour deux jours avant que le terme ait installé dans les arrangements de Medvedev - Sarkozi", - ils ont noté dans département de l'étranger-politique russe.   Le parti russe "attend même attitude tranchante et consciencieuse de tout, qui il intéresse, en premier de toute l'administration géorgienne, aussi bien que l'Union européenne, à performance d'arrangements mentionnés", a accentué sur région Smolensk.

C'est une question, à l'origine, de données par l'union Europeenne des garanties la non-recours a la force  par la Géorgie contre  l Abkhazia et Sud l'Ossétie, - ils ont indiqué dans Ministère d'Affaires Étrangères de Russie, - aussi bien que de retourner de toutes les troupes géorgiennes d'ici le 1er octobre aux places de leur humeur constante et de développement opportun d'observateurs internationaux dans les régions de Géorgie qui avoisine à Abkhazia et Sud l'Ossétie, y compris le minimum de 200 ob

D'après les arrangements signé entre les présidents de la Russie et la France, la pacification russe affiche sur la ligne de Poti - Senaki devrait être déduit pendant 7 jours après le 8 septembre dans la lumière de garanties du non-usage de force reçue d'UE contre Abkhazia et Sud l'Ossétie.

Comme la semaine dernière le chapitre de Ministère d'Affaires Étrangères Fédération russe que Sergei Lavrov a expliqué, "toutes les autres places de conciliateurs russes dans la sécurité ne changent pas, donc car leur pas de l'entretien est nécessaire de la part d'UE qui a pris l'engagement d'ici le 1er octobre pour localiser là aucun moins que 200 observateurs." "seulement après cela nous commencerons la conclusion de nos conciliateurs", - le Ministre a expliqué.



Commenter cet article