Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Medvedev brandit le spectre de l'adhésion

Publié le par SABAKA

Russie-OPEP: Medvedev brandit le spectre de l'adhésion (Gazeta.ru)

 
16:10 | 12/ 12/ 2008
Version imprimée

MOSCOU, 12 décembre - RIA Novosti. Le président russe Dmitri Medvedev a laissé entendre jeudi que la Russie envisageait d'adhérer à l'OPEP afin de contrer la chute des prix du pétrole, lit-on vendredi dans le quotidien Gazeta.ru.

La Russie pourrait également créer un cartel gazier sur le modèle de l'OPEP ce qui lui permettra, selon les experts, de dicter ses conditions à l'Europe et aux Etats-Unis.

C'est en réalité la première fois que la Russie reconnaît, par la voix de son président, sa volonté de devenir membre de l'OPEP, alors qu'on ne parlait jusqu'à présent que d'une coordination des efforts. Pourtant, il pourrait ne s'agir là que d'un signal envoyé par Medvedev aux marchés, et non d'un pas réel de Moscou sur la voie de l'adhésion à l'OPEP. "La déclaration de Medvedev est non seulement une révérence à l'OPEP, mais aussi une tentative de jouer sur les prix du pétrole", estime Alexandre Chatilov, expert du Centre de conjoncture politique.

Il s'agit également d'une menace voilée à l'Occident. "Medvedev évoque à mots couverts la création d'une OPEP gazière, dont les rumeurs déjà anciennes épouvantent les Etats-Unis et les pays européens", explique M. Chatilov. "Le président laisse entendre que s'il constate dans le contexte actuel de crise un jeu orienté contre la Russie, le pays adhérera sans hésiter au cartel gazier".

Selon Alexandre Razouvaïev, expert de Sobinbank, l'OPEP décidera, lors d'une réunion qui aura lieu dans une semaine, une nouvelle "coupe" de 2 millions de barils par jour dans sa production. "Moscou devrait suivre l'OPEP et réduira elle aussi le volume d'extraction", affirme-t-il. "De plus, la Russie deviendra dans un avenir proche membre à part entière de l'organisation".

Le sommet des producteurs de gaz qui se déroulera le 23 décembre à Moscou pourrait donner naissance à un cartel gazier. "La Russie jouera alors un rôle de premier plan aussi bien à l'OPEP qu'au sein de l'organisation des producteurs de gaz susceptible de voir le jour", souligne M. Razouvaïev. "Cela créera des leviers de pression très puissants sur les consommateurs, notamment sur les pays occidentaux. Moscou fera la pluie et le beau temps, dictant des conditions des livraisons aux devises utilisées".

Commenter cet article