Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

le magnat Khodorkovski de nouveau devant les juges

Publié le par SABAKA

L’ex-PDG du géant pétrolier Ioukos comparait pour des détournements et des opérations financières illégales à hauteur de 25 milliards de dollars. Mais le procès est aussi éminemment politique.

 

Mikhaïl Khodorkovski, ce mardi à Moscou.

Mikhaïl Khodorkovski, ce mardi à Moscou. (REUTERS)

Mikhaïl Khodorkovski de nouveau à la barre. Le second procès de l’ex-magnat du pétrole russe, déjà condamné à huit ans de prison en 2005 s’est ouvert ce mardi à Moscou. Il encourt plus de 20 ans supplémentaires pour des malversations à grande échelle, La première audience, préliminaire, doit examiner avant tout des questions de procédure.

L’ex-PDG du géant pétrolier Ioukos et son associé Platon Lebedev comparaissent pour des détournements et des opérations financières illégales à hauteur de 900 milliards de roubles (25 milliards de dollars) entre 1998 et 2003.

Des sympathisants lui jettent des œillets

Khodorkovksi, 45 ans, a crié «honte» en arrivant dans un fourgon blindé au tribunal. Des sympathisants lui ont alors jeté des œillets à travers les grilles entourant le bâtiment.

Son précédent procès a souvent été perçu comme inspiré par l’entourage de Vladimir Poutine, alors président, pour rétablir le contrôle de l’Etat sur de précieux actifs pétroliers et mettre au pas un oligarque aux ambitions politiques trop affirmées. Dmitri Medvedev prône, lui, une plus grande indépendance de la justice mais ses intentions restent floues dans cette affaire.

Des «changements institutionnels positifs» en Russie

Semblant espérer une nouvelle approche politique, Mikhaïl Khodorkovski s’est félicité ce lundi de «changements institutionnels positifs» en Russie et a assuré que son nouveau procès serait un «spectacle non dénué d’intérêt». A l’arrivée de Medvedev à la présidence en mai 2008, la défense de l’ex-PDG avait déjà estimé que «les temps avaient changé». Mais les espoirs de libération anticipée sont restés jusqu’ici lettre morte.

L’ex-oligarque qui a déjà purgé plus de la moitié de sa peine reste très impopulaire dans l’opinion, nombre de Russes lui reprochant de s’être enrichi illégalement lors des privatisations controversées des années 90.

(Source AFP)

Commenter cet article