Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cummins : quel avenir pour l'usine de Quimper ?

Publié le par SABAKA

Les représentants du personnel sont venus à plusieurs reprises expliquer la teneur des discussions.

La direction a officialisé jeudi son plan de réduction des effectifs (- 85 postes). Les syndicats découvrent aussi l'ampleur d'une restructuration en préparation.

Réunion dans le calme

 

De 9 h 30 à 18 h 15, jeudi, la direction et les organisations syndicales (CGT, CFE-CGC, CFDT) se sont assises autour d'une table. A l'ordre du jour, présentation du projet de plan social de la direction, étude de la situation économique de l'entreprise à partir du rapport rédigé par les experts du cabinet Syndex (présents), définition des critères retenus pour dresser la liste des personnes qui pourraient être licenciées. A l'extérieur de l'usine, réunis dans le calme, entre 150 et 50 salariés selon les moments de la journée. Les horaires décalés expliquent, sans doute, que l'ensemble du personnel (484 salariés) n'était pas présent. Mais l'usine a tourné au ralenti, les absents étaient nombreux sur les lignes de production.

85 emplois supprimés

Le chiffre a été communiqué par la CGT depuis le 25 mars. Il est officiel depuis jeudi. La direction prévoit de supprimer 85 postes dans l'usine quimpéroise. 27 reclassements internes seraient possibles. Le départ de 120 intérimaires, l'absentéisme expliquent sans doute cette possibilité. Les équipes de week-end seraient supprimées. Le projet prévoit donc 58 licenciements. Un chiffre qui pourrait, théoriquement, être ramené à 38 si 20 salariés acceptaient d'aller travailler dans un centre logistique basé en Belgique. Mais personne ne semble croire à cette éventualité.

Mesures d'accompagnement

Les syndicats dénoncent les propositions faites la direction pour accompagner les départs volontaires, les mutations en Belgique, les compléments de salaires en cas d'emploi moins rémunérés. « Il n'y a rien, c'est le minimum légal ! » Ce sera sans doute un des points forts des négociations à venir. Car, pour le moment, elles n'ont pas commencé. Le rapport Syndex note : « Les moyens mis en place [...] restent modestes au vu de la capacité financière du groupe et n'apparaissent pas toujours comme pouvant donner les meilleures chances aux personnes licenciées de se reclasser. »

Une réorganisation qui inquiète

« La direction prend prétexte des effets de la crise pour mettre au point une réorganisation de fond. » C'est le sentiment des élus du personnel. Selon eux, Quimper va se voir progressivement dépouillé de sa « matière grise ». Syndex estime que « le risque à terme est que le site de Quimper perde ses fonctions d'entreprise pour ne devenir qu'un centre de coûts. » Cette restructuration serait liée à la volonté de Cummins d'attaquer les marchés de l'est. Dans cette nouvelle organisation, la création d'une nouvelle usine (Pologne ? Roumanie ?) est évoquée sans être confirmée. « Quimper ne participerait plus au développement des innovations. Nous garderions les produits classiques. » Même si les besoins sont encore très forts pour ces gammes, le risque est de voir l'usine de Quimper perdre progressivement son importance. Une usine qui a pourtant dégagé de bons résultats depuis 28 ans qu'elle existe. Cette hypothèse, si elle se confirmait, remettrait en cause le choix stratégique adopté il y a 28 ans quand Fleetguard (ancienne identité de Cummins) a choisi Quimper pour s'installer.

Nouvelle réunion lundi

La deuxième réunion du comité d'entreprise n'est pas allée à son terme. Elle n'est que suspendue. Le cabinet Syndex veut obtenir certains résultats financiers qui lui manquent ou qu'il n'a pas eu le temps d'analyser (compte 2008, prévisionnel 2009, etc). Cette seconde partie devrait intervenir entre le 11 et le 15 mai. Mais dès lundi, une réunion de travail entre la direction et les syndicats doit avoir lieu à 10 h. On entre désormais dans la négociation. Une période qui pourrait se traduire par des tensions.

 

Jean-Pierre LE CARROU.
Ouest-France

Commenter cet article