Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Affaire Khodorkovski: Obama rejette toute ingérence étrangère

Publié le par SABAKA

 
12:59 | 06/ 07/ 2009
 

MOSCOU, 6 juillet- RIA Novosti. Le président américain Barack Obama a qualifié d'inappropriée toute ingérence dans le procès de Mikhaïl Khodorkovski, ex-patron de Ioukos condamné à huit ans de détention pour détournement de fonds, lit-on dans une interview publiée par le journal russe d'opposition Novaya gazeta.

"Je juge inappropriée toute ingérence extérieure dans les procès russes" a déclaré le président américain en répondant à une question concernant le procès de Khodorkovski.

Barack Obama a pourtant reconnu trouver étrange que les nouvelles accusations formulées à l'encontre de l'ex-patron de la compagnie pétrolière Ioukos, "qui rappellent une nouvelle mouture des anciennes accusations, voient le jour aujourd'hui, au moment où les deux hommes sont déjà depuis plusieurs années en prison et peuvent désormais bénéficier d'une amnistie". Toutefois, le président américain a admis qu'il n'était pas au courant de tous les détails du nouveau procès.

"Je voudrais déclarer une fois de plus mon soutien aux courageux efforts du président Medvedev visant à renforcer la suprématie de la loi en Russie, qui comprend, bien sur, le droit pour tous les accusés à un procès juste, ainsi que le refus de toute instrumentalisation de la justice à des fins politiques", a ajouté M. Obama.

En 2005, l'ex-patron de la compagnie pétrolière Ioukos Mikhaïl Khodorkovski et l'ancien PDG du groupe financier Menatep Platon Lebedev avaient été condamnés à huit ans de détention pour escroquerie et évasion fiscale. En 2006, un nouveau dossier pénal a été ouvert contre eux, cette fois-ci pour détournement de quantités importantes de pétrole et blanchiment de fonds provenant de leur vente.

Accusés d'avoir blanchi plus de 25 milliards de dollars entre 1998 et 2004, tous deux comparaissent devant un tribunal de Moscou dans le cadre d'un second procès ouvert à leur encontre.

Commenter cet article