Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L’Ermitage change la couleur

Publié le par SABAKA

Vous etes sur: www.ruvr.ru / L'Ermitage: hier, aujourd'hui, demain

On parle de nouveau à St Petersbourg de la nécessité de repeindre le Palais d’Hiver en sa couleur historique : le rose. Mikhaïl Piotrovski, directeur de l’Ermitage, a de nouveau engagé une discussion à cet effet. La direction du musée n’a pas la réponse des citadins et des associations de masse s’il faut le faire ou non. Piotrovski insiste depuis plusieurs années qu’il faut rendre au Palais d’Hiver la couleur dont l’avait peint l’architecte Rastrelli au milieu du XVIII siècle. On repeignit le palais à plusieurs reprises. Quasi chaque nouvel Empereur considéra comme son devoir de donner à la résidence principale une nouvelle apparence. Le palais fut jaune, bleu, vert et même rouge. Il fut repeint au moins 12 fois. Les notes vertes azur prédominèrent après la Grande guerre patriotique. La couleur de la vague marine se conserva jusqu’à nos jours. Le Palais d’Hiver fut repeint la dernière fois il y a 2 ans. La direction de l’Ermitage n’est pas unanime au sujet du rétablissent de l’équité historique. Par ailleurs, moult experts en doutent aussi. L’architecte Sergueï Merjanov relate ce qui suit<audio>
Qu’est-ce qui est plus important pour nous, la vérité historique de principe et nous voulons faire comme c’était dès le début? Ou bien nous nous rendons compte que le Palais est associé par la plupart des gens, fait part des ouvrages littéraires et ainsi de suite avec une certaine couleur, plus récente, et nous ne touchons à rien. On doit prendre une décision seulement après avoir tout minutieusement pesé. Il faut réaliser une recherche à l’aide des spécialistes de coloristique architecturale.
C’était l’architecte Sergueï Merjanov. Les opinions des habitants de St Petersbourg pour repeindre le Palais d’Hiver se sont divisées à parts égales comme, d’ailleurs, des stylistes et des historiens professionnels. D’aucuns considèrent que l’ensemble architectural de la Place du Palais gagnerait beaucoup si l’on repeint le palais en sa couleur précédente. Certains se souviennent que les notes vertes ont été imposées aux citadins après la guerre, alors que la note de couleur historique est moins intense et convient mieux au style baroque. Les opposants appellent à réfléchir quelle couleur doit être considérée historique, celle qui a été au début ou celle qui a perduré le plus longtemps sur les murs du Palais d’Hiver. Il y a aussi un point de vue pragmatique. Il faut repeindre le palais seulement lorsque la vieille peinture se sera complètement enlevée et dépenser l’argent pour quelque chose de plus utile.
Oui ou non, mais la décision définitive sera prise, à en croire d’après tout, non pas par les Pétersbourgeois, ni par les intellectuels, ni même par la direction de l’Ermitage. Le problème de repeindre le principal palais de St Petersbourg en rose se présente tellement radical qu’il ne puisse pas être réglé sans la participation du gouverneur Valentina Matvienko et du ministère de la Culture.

28.08.2009

Commenter cet article