Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aéroflot: importation d'Airbus exemptée de taxes

Publié le par SABAKA

Vedomosti


null

Aéroflot pourra importer 10 Airbus 330 sans payer 20% de taxes douanières et, en échange, pardonnera les pénalités pour le retard de la fourniture d'avions Sukhoi Superjet 100 (SSJ100) de la société Sukhoi. C'est son directeur général Mikhaïl Pogossian qui a contribué à l'élimination des taxes douanières, lit-on mercredi dans le quotidien Vedomosti.

La société "Avions civils Sukhoi" (GSS, producteur de SSJ100) avait annoncé en été le report des délais de livraison des avions à décembre 2009. Aux termes du contrat conclu entre GSS et Aéroflot, le transporteur doit recevoir 30 avions (il y a aussi une option pour 15 avions) et les pénalités pour chaque retard de SSJ100 constituent 1,5 million de dollars. Mais les parties ont réussi à s'entendre sur une "indemnisation non monétaire". Selon une source proche du ministère des Transports et deux membres du conseil des directeurs d'Aéroflot, GSS et Aéroflot n'ont pas signé de documents officiels : il existe un "gentlemen's agreement", selon lequel le transport ne frappera pas de pénalités la société "Avions civils Sukhoi", et cette dernière insistera sur l'élimination temporaire des taxes douanières pour les avions qu'importe actuellement Aéroflot.

Selon les interlocuteurs du journal, le directeur général de la société Sukhoi Mikhaïl Pogossian chargé du projet de SSJ100 l'a assuré au niveau gouvernemental. Mikhaïl Pogossian jouit du prestige auprès des hauts fonctionnaires, y compris le premier ministre Vladimir Poutine, ont expliqué les fonctionnaires et les responsables du secteur aéronautique. Le responsable d'Aéroflot ne voit rien de répréhensible dans les ententes entre sa société et la société Sukhoi, car les deux parties y ont gagné.

L'arrêté gouvernemental prorogeant de neuf mois l'importation en franchise d'avions de plus de 300 sièges et éliminant, pour la première fois, pour le même délai, les taxes pour les avions d'une masse de plus de 120 tonnes (sans passagers et cargaisons) entrera en vigueur à partir du 18 octobre. La première "faveur" concernera non seulement cinq avions A330-300 qu'Aéroflot attend en 2010, mais aussi les longs courriers qu'achète Transaéro. La deuxième faveur ne concernera que les avions A330-200. Aéroflot a acheté cinq avions de ce type dans le cadre d'un crédit-bail.

Bien qu'Aéroflot ait déjà reçu des A330-200, les nouvelles règles les concernent également, a expliqué un représentant de la société. L'abolition des taxes permettra d'économiser une somme équivalente au prix d'un avion (le prix catalogue d'un A330-220 est de 180,1 millions de dollars). Quant au nouveau Boeing-B787 Dreamliner, il a manqué de 2 tonnes pour figurer sur la liste des "bénéficiaires d'une faveur", a fait savoir une source proche de Sukhoi.

Commenter cet article