Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CE DEPLACER A KYOTO

Publié le par SABAKA

Il est certain que pour nous Europeens, nous avons tendance a nous poser des questions concernant les transport en commun japonnais. 

Ne vous inquietez pas, pour la grande partie d entre eux, les arrets de bus sont inscrits en alphabet latin, tant dans la rue (sur l arret) que dans le bus. Dans le cas ou vous n etes pas certain de prendre le bon bus, demandez au chauffeur en lui montrant l endroit ou vous souhaitez vous rendre. Ils sont tres serviables comme tous les japonnais. (une lecon pour nous francais !). 

Pour la carte que vous montrerez aux chauffeur, vous en aurez dans l auberge. On y vend aussi des carte de bus journalieres, qui vous permettrons de prendre antant de bus que vous le souhaitez. Donc pas de soucis si vous vous trompez de direction, vous n avez qu a descendre et en prendre un autre. La carte de bus coute 500 yen soit a peu pres 5 euros. Je ne me souviens plus du tarif d un billet a usage unique mais si vous prennez plus de 2 ou trois bus dans la journee, optez pour la carte a 500 yen.

 

 

je vous donne un lien ou vous aurez d autres explication, un plan des lignes de bus de Kyoto en PDF. 

Mon point de depert pour la grande parti du temps etait la gare. De la, 90% des bus partent.

 plan des lignes de bus de Kyoto

 

SG102500.JPG

 

Vous remarquerez que de nombreux japonnais portent des masques comme ce chauffeur de bus. Ces dernier dailleur sont tres serviables et tres polis. J ai ete tres surpris de voir qu ils disent au revoir et merci a toutes les personnes qui sortent du bus. J allais oublier, vous entrez par l arriere du bus et ne poinconnez votre carte qu en sortant. Mais uniquement la premiere fois de la journee. Les autres fois, vous la presente au chauffeur qu il puisse voir qu elle a deja ete poinconne.

 

SG102091.JPG 

 

Comme vous pouvez l apercevoir sur cette photo, l arret est indique en japonnais et en alphabet latin . Alors pas de panique !

Commenter cet article