Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

JO-2010 - Plushenko prend un léger avantage

Publié le par SABAKA

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image

Champion en titre, le Russe Evgeni Plushenko a remporté mardi le programme court de patinage artistique des jeux Olympiques de Vancouver mais il est talonné de très près par l'Américain Evan Lysacek et le Japonais Daisuke Takahashi.

La lutte entre les trois patineurs pour le sacre olympique s'annonce très disputée alors qu'il n'y a même pas un point d'écart entre eux. Plushenko a obtenu 90,85 points, Lysacek 90,30 et Takahashi 90,25. Plushenko, passé très tôt dans la compétition, a livré un programme sans fautes, qui ne lui a pas valu une note record, comme ce fut le cas lors de son sixième titre européen il y a un mois. D'entrée de jeu, il a réussi son quadruple saut - sa spécialité - combiné avec un triple. Patinant sur le Concierto de Aranjuez, il a fait un programme propre, très bon techniquement, mais un ton en dessous sur l'artistique par rapport à ses deux principaux rivaux. "Je suis satisfait de mon programme car c'était difficile de patiner aujourd'hui. J'ai perdu deux kilos, je n'ai rien mangé de la journée. J'ai des douleurs musculaires", a expliqué le triple champion du monde, qui a reconnu avoir été nerveux.
Le Russe s'est senti porté par la foule, qu'il est allé saluer aux deux extrémités de la patinoire. Théâtral pour les remerciements, il a mimé une épée qu'il rangeait à sa ceinture tel un matador après le combat. La bataille ne fait pourtant que commencer car, si le programme court sert à se placer dans la compétition, le libre est fait pour gagner.
"Rien n'est impossible" 
A ce jeu-là, Plushenko, qui fait son retour après trois ans d'absence, pourrait être pénalisé par son manque de chorégraphie, lui qui a tout misé sur des valeurs techniques comme le quadruple saut. Lysacek, champion du monde en titre, ne passe pas le +quad+?mais sa prestation a été ovationnée sur le court. A 23 ans, il est bien décidé à prendre sa revanche sur 2006 où il avait fini au pied du podium. "Il y a quatre ans à Turin, j'avais massacré mon programme court: le pire souvenir sportif de ma vie. Ce soir, c'est l'inverse: la plus belle soirée de ma vie", s'est-il réjoui. Takahashi, lui, n'est encore jamais monté sur la première marche d'un podium d'un grand rendez-vous. En 2007, il était devenu le premier Japonais à décrocher une médaille d'argent aux Championnats du monde. Blessé la saison passé, il a fait son retour cet automne, plus déterminé que jamais.
Le Suisse Stéphane Lambiel, lui aussi, est revenu cette saison en compétition. A la différence que le vice-champion olympique en titre avait choisi de raccrocher définitivement ses patins en raison de blessures récurrentes aux adducteurs. Mardi, le chouchou du public s'est classé 5e (84,63) et a quitté la glace sous une standing-ovation. A 6 points de Plushenko, il croit toujours au titre. "Si je fais un triple de plus que ceux qui sont classés devant, c'est moi qui peux passer en tête. Rien n'est impossible. Je me connais". Le Français Brian Joubert, champion du monde 2007, a lui complètement raté son programme court et se retrouve à une 18e place (68 pts) qui ne laisse plus aucun espoir.

Commenter cet article