Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sarko et le mariage mixte....

Publié le par SABAKA

j ai entendu parler de la proposition de Sarkozy de remettre les frontieres en place et sa menace de quitter l espace scheingen. Je trouve cette proposition ridicule venant de lui. Il est pour l europe et il serait pret a faire marche arriere en remettant des barrieres autour de la france. Je ne suis pas convaincu que cette proposition sera realise. Mais ce qui m inquiete, et que je trouve stupide de sa part, sont ses propositions concernant le mariage mixte.

IMMIGRATION
- Division par deux du nombre d'immigrés accueillis chaque année, à environ 100.000.
- Durcissement des conditions du regroupement familial et des mariages mixtes, dont les candidats seront soumis à un examen, dans les consulats, sur la pratique du français et les valeurs de la République.
- Extension aux candidats au mariage mixte des conditions de revenu et de logement déjà imposées pour le regroupement familial pour l'attribution d'un titre de séjour.

 

Il est lui meme marie a une femme d origine etrangere, un de ses parents est dorigine etrangere, alors je ne comprends pas cet examen concernant le niveau de francais de la personne voulant rejoindre son mari ou sa femme. Si son parent ongrois ou ses beaux parents italien avaient subit cette examen, auraient ils pu venir en France ?

Monsieur le president Sarkozy, je vous demande de ne pas oublier d ou vous venez. La mixite est une richesse pour notre pays.

L amour de deux etre ne doit pas etre soumis a des barrieres physiques ou administratives. Il faut, il est certain, imposer des cours de francais aux personnes ne parlant pas notre langue afin qu elles puissent  s integrer plus vites. Mais controler que  l epoux ou l epouse parlent le francais et connaissent les valeurs de la republique francaise est ridicule! Je suis certain que si l on fait passer le meme examen a des francais de souche, il n est pas certain qu ils aient la moyenne. Alors avant de dire des sottises, il faut  reflechir.

Commenter cet article