Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa

Publié le par SABAKA

~~Le palais d'été, ou palais Sitoraï Mokhi Khossa, en ouzbek : Sitоrаi Mоhi Хоssа Saroyi, en tadjik : ‍Ситора‍и Мохи Хосса Сарой (ce qui signifie comparable aux étoiles et à la Lune), est l'ancienne résidence d'été des émirs de Boukhara (aujourd'hui en Ouzbékistan). Il se trouvait à l'époque dans les environs de la ville de Boukhara (à 4 km au nord) et fut construit de 1912 à 1918. Les émirs en furent chassés lorsque les bolchéviques s'emparèrent de l'émirat (autrefois protectorat de l'Empire russe) en 1920. Le palais abrite aujourd'hui le musée des arts décoratifs et appliqués de Boukhara.

cliquez sur les images pour les agrandir
Arrivee dans la coure.
Arrivee dans la coure.Arrivee dans la coure.Arrivee dans la coure.

Arrivee dans la coure.

Entrons dans le batiment....
Entrons dans le batiment....Entrons dans le batiment....Entrons dans le batiment....

Entrons dans le batiment....

~~Le palais est construit à l'emplacement d'une ancienne résidence des émirs construite au milieu du XIXe siècle1, dont il ne subsiste rien. La résidence est construite entre 1912 et 1918 dans le style européen avec des rappels de l'architecture persane, pour le dernier émir, Séïd-Alim-Khan. Des maîtres d'œuvres et artisans locaux prirent part à la construction, comme Hassanjon Oumarov, Abdoullo Gafourov, Rakhim Khaïetov, Ibrahim Hafizov, Chirine Mouradov, etc., avec deux ingénieurs russes, Margoulis et Sakovitch, qui étaient au service de la cour de l'émir. Une partie du palais était réservée au harem de l'émir, un corps de bâtiment aux salles de réception et aux appartements de l'émir et un pavillon octogonal aux invités. Les salles de réception sont construites à l'occidentale, l'émir ayant fait ses études dans sa jeunesse à Saint-Pétersbourg2, il était sensible au mode de vie à l'européenne. Les murs du salon blanc - œuvre de Chirine Mouradov3 - sont entièrement recouverts de gantch blanc finement ciselé sur un fond de miroirs. Le boudoir d'entrée est peint de bouquets de fleurs à la persane, la salle de jeux est décorée de panneaux dorés et de mosaïques de miroirs. Divers cadeaux offerts à l'émir sont exposés dans ces salles.

Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa
Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa

~~Le musée ouvre en 1927 et comprend alors trois départements : « la vie des anciens émirs », « l'artisanat de Boukhara » et « l'histoire de la Révolution de Boukhara ». Le premier conservateur ouzbek de l'histoire, Moussadjan Saïdjanov4, prend une part active à l'organisation du musée. En 1933, l'édifice devient une annexe du musée de Boukhara, avec le statut de musée régional. De nouvelles salles d'exposition sont ouvertes au public et la collection est agrandie. Tout est transformé en 1948, lorsque l'exposition permanente est renommée « Art et artisanat populaire de Boukhara ». De nouveaux départements sont formés : « l'art monumental de Boukhara », « l'art appliqué », « l'art de la calligraphie et de la miniature », l'« art musical populaire » et « les liens culturels de Boukhara avec les États frères voisins ». En 1954, une grande partie du palais est réservée aux travailleurs de l'union des syndicats d'URSS pour leurs congés. Le musée est confiné à neuf salles. Le musée reçoit le nom de « musée de l'artisanat populaire ».

~~Aujourd'hui Le musée s'appelle aujourd'hui « musée des arts décoratifs et appliqués » et comprend les expositions permanentes suivantes : Intérieur de la résidence d'été (bâtiment principal): sont exposés du mobilier du tournant du XIXe siècle et du XXe siècle, de la porcelaine chinoise et japonaise, des bijoux issus des ateliers de Boukhara et de l'orfèvrerie locale. Vêtements boukhariotes du tournant du milieu du XIXe siècle au début du XXe siècle: exposition au pavillon octogonal, avec nombre de vêtements brodés d'or5 et accessoires des grands personnages de l'époque Broderies de la région de Boukhara et vaisselle de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle (tapis, linge, céramique, etc. de différents styles régionaux). Ces salles se trouvent dans l'ancien harem. Elles présentent des collections exceptionnelles de suzanis. Exposition ethnographique d'un intérieur boukhariote citadin .

~~Il est à noter que le parc du jardin a été restauré avec un grand soin apporté à la préservation de la flore et de la faune.

Un petit plus, nous avons fait de très belles rencontre et en plus je vous montre les photos de ces femmes aussi sympathiques que magnifiques !

Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa
Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa Le palais d'été : Sitori-i-Mokhi Khosa
Je vous propose  une petite ballade dans le jardin.
Je vous propose  une petite ballade dans le jardin.Je vous propose  une petite ballade dans le jardin.
Je vous propose  une petite ballade dans le jardin.Je vous propose  une petite ballade dans le jardin.

Je vous propose une petite ballade dans le jardin.

Commenter cet article